dimanche , 28 février 2021
Flash info

Boké : Fin de la grève dans la mine de CDM-Chine

Le travail a repris sur le site minier de la Société CDM-CHINE après un mois de grève déclenchée par les travailleurs. Un protocole d’accord sera signé demain mardi, 19 janvier 2021 entre la délégation syndicale et la Direction générale de la CDM-Chine au Gouvernorat de Boké.

Pour ce faire, le gouverneur de la région de Boké, général de Division, Siba Sévérin Loholamou, a effectué ce lundi, 18 janvier 2021, une visite de constat sur le site minier de la Société CDM-CHINE évoluant à Filibowol, dans la sous-préfecture de Daramagnaki, préfecture de Télimélé.

Dans ce périple, le gouverneur était accompagné du préfet de Boké, Hassan Sanoussy Camara, du secrétaire général chargé des collectivités décentralisés, Jean Béavogui, de l’inspecteur régional des Mines, Sékou Yafa Sylla, de l’inspecteur général du Travail Mamoudou Diamo Traoré.

D’entrée de jeu, le préfet de Boké, Hassan SanoussyCamara a indiqué que la paix doit continuer à régner dans les zones minières. C’est pourquoi, il a invité les grévistes à mettre fin à leur mouvement pour l’intérêt supérieur de la population de Boké.

De son côté, le porte-parole de la délégation syndicale de la CDM-CHINE, Koly WapppéLohalamou a rassuré que ses camarades syndicaux et travailleurs ont bel et bien repris le travail après plus d’un mois de grève sur le site minier de Filibowol.

Il a également demandé à la Direction générale de la CDM-Chine de respecter ses engagements vis-à-vis de ses employés, qui, selon lui, sont toujours prêts à œuvrer pour la paix et la bonne collaboration.

Prenant la parole à son tour, le gouverneur de Boké a déclaré: « Dans la vie, nous sommes dans un processus de conflit qui se termine toujours autour d’une table de négociation. La réalité, est que le travail a repris comme par le passé. À l’inspection générale de Kindia et Boké, de s’impliquer de manière efficace en faisant observer les lois de la République pour qu’on soit désormais, à l’abri de ce genre de situation. »

Le général de Division, Siba Sévérin Loholamou d’ajouter:  » Nous demanderons à la Direction générale de la CDM-Chine d’écouter nos conseils, de fournir assez d’efforts, respecter ses engagements pour que cessent les violences. Les pertes sont énormes quand les activités minières sont perturbées ou arrêtées. »

De son côté, la Direction générale de la CDM-Chine a d’abord confirmé la reprise des travaux sur son site avant de s’engager à respecter désormais ses promesses pour dit-elle, éviter la perturbation des activités minières sur le site.

AGP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*