jeudi , 3 décembre 2020

Quand le gouvernement guinéen tire sur Amnesty International et Humann Right Watch

Longtemps au centre des critiques des ONG  Amnesty International et Human Right Watch pour ses violations présumées des droits de l’homme, le gouvernement guinéen organise sa riposte.

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, l’Etat guinéen estime que les organisations de défense des droits humains conduisent des investigations partiales, menées « exclusivement à charge ». 

Pour le gouvernement, les deux ONG violent aussi ses droits.

Il estime dans son communiqué que ces dernières usent de « pratiques tendancieuses » et ne dénoncent que les seuls Gouvernements alors qu’elles confortent des opposants dans la conviction qu’ils sont affranchis de toute responsabilité dans la promotion des droits de l’Homme.

Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*