jeudi , 3 décembre 2020

L’UFR demande la libération et l’abandon des poursuites contre les opposants interpellés

L’Union des forces républicaines (UFR) de Sidya Touré a demandé mercredi la libération et l’abandon pur et simple des poursuites pour « menaces de nature à troubler la sécurité et l’ordre publics » engagés contre Chérif Bah et Cie. 

Déclaration 

L’Union des Forces Républicaines (UFR) a appris avec étonnement l’arrestation arbitraire du vice-président de l’UFDG, M. Cherif Bah ce mercredi 11 novembre 2020, et des avis de poursuites lancés   contre Ousmane Gaoual, Etienne Soropogui, Sékou Koundouno, Abdoulaye Bah, Cellou  Baldé, tous des responsables politiques et de la société civile.

En cette période de crise post-électorale qui devrait être mise à profit pour rechercher et consolider la paix sociale, l’UFR condamne toutes les formes d’interpellations susceptibles de raviver les tensions dans notre pays.

L’UFR demande la libération et l’abandon des poursuites contre les personnes susmentionnées. 

Le Bureau Exécutif

Conakry, le 11 Novembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*