jeudi , 22 octobre 2020

KPC : « J’ai donné de l’argent à dame Makalé pour son candidat le Pr. Alpha Condé »

Le busineman guinéen Kerfalla Camara dit « KPC » s’est vu obligé, à son corps défendant, de révéler sur la place publique un accord qu’il gardait jusque-là secret : il s’agit d’une aide financière accordée au candidat du RPG Arc-en-ciel en 2010, en l’occurrence le Pr Alpha Condé, actuel président de la République, et candidat à une troisième élection.

Si le généreux donateur – qui, il faut le préciser, ne donne jamais à droite pour en parler à gauche – s’est vu obligé d’intervenir sur les ‘’Grandes gueules’’ pour éclaircir la lanterne de l’opinion, c’est qu’il avait été nommément cité par la candidate du PACT (Parti de l’action citoyenne par le travail) Mme Makalé Traoré qui affirmait, suite à des accusations du ministre d’Etat Tibou Kamara, qu’elle n’a jamais reçu de l’argent de KPC, ni d’aucun autre opérateur économique.

Le patron de Guicopres que tout le monde connait très réservé devrait-il continuer de garder le silence sur cette affaire. Evidemment non ! Au risque de paraitre aux yeux de ses compatriotes comme un menteur. Nous vous laissons lire en intégralité la réplique de KPC.

« J’ai écouté avec beaucoup d’intérêt l’interview de madame Makalé Traoré. Je précise qu’elle a raison quand elle est venue me voir en 2010. Elle m’a dit qu’Alpha Condé dit qu’il ne veut de l’argent d’aucun entrepreneur. Mais qu’elle est venue me voir pour que j’aide son candidat. Compte tenu de mes relations avec elle et tout le respect que je lui devais, j’ai accepté en contribuant. Elle m’a promis qu’elle me mettra en rapport avec Alpha Condé (…). J’ai dit que je ne voudrais pas cela parce qu’à l’époque, le président Sékouba Konaté m’avait formellement interdit d’être en contact avec les politiciens. Elle a insisté que même s’il ne devait pas y avoir de contact physique entre Alpha Condé et moi, elle me fera appeler par Alpha Condé pour me remercier au téléphone. Chose que j’ai accepté et j’ai donné mon accord de principe en disant que si c’est au téléphone, il peut m’appeler pour me remercier.

Depuis, Alpha Condé ne m’a plus jamais appelé et madame Makalé Traoré aussi ne m’est jamais revenue. C’était un jour, madame Assiétou Baldé (ancienne ministre de l’Environnement, NDLR) qui était une directrice générale chez moi dans la société immobilière Kakandé Immo est rentrée dans mon bureau pour me présenter ses excuses. Quand j’ai demandé pourquoi ? Elle m’a répondu qu’elle voulait me parler de la politique. J’ai dit non parce que j’ai interdit à tout le monde de parler de la politique ici (…). Elle m’a dit qu’elle voulait que je soutienne en tant qu’opérateur économique le candidat Alpha Condé. J’ai répondu que je l’ai soutenu et que j’ai donné à dame Makalé Traoré. Elle m’a dit que ce dernier n’a rien reçu. C’est ainsi qu’elle s’est retournée au siège du RPG et pour la première fois que je parle au téléphone avec Alpha Condé, c’est en ce moment. Alpha Condé m’a demandé que si je confirme avoir remis une enveloppe à dame Makalé Traoré. J’ai dit oui au président Alpha Condé que j’ai bel et bien remis de l’argent à la dame Makalé Traoré pour le soutenir. Pouff, il m’a raccroché au nez et il n’a plus rien dit derrière (…).

Si aujourd’hui, Madame Makalé Traoré me cite pour dire qu’aucun opérateur économique ne lui a donné quelque chose, c’est comme si elle me contredisait sur ce qu’elle et moi avions dit en 2010. C’est comme si je mentais au président Alpha Condé en 2010. C’est pourquoi je ne peux pas rester aujourd’hui sans apporter un démenti », a-t-il expliqué.

Qu’en est-il des preuves de ce qu’il avance ?

« Je vous fais une confidence. Personne ne peut dire exactement combien j’ai donné à dame Makalé Traoré. Parce que j’ai promis de ne jamais dévoiler cela. Même quand le président Alpha Condé m’a demandé, je n’ai rien dit, ce n’est pas aux journalistes que je vais dire quelque chose. Deuxièmement, nous ne sommes pas en justice pour donner des preuves. Si la dame Makalé Traoré va plus loin en mettant mon honneur en jeu (…). Si elle n’avait pas démenti, je n’allais en aucun cas accepter de me prononcer sur ce dossier. Mais elle a démenti en citant nommément que je n’ai rien donné, c’est comme si ce que j’ai dit en 2010 était un gros mensonge à un président de la République qui est encore en exercice (…).

Si l’opinion trouve nécessaire, je sortirais les preuves. Si on doit exposer les services qu’on rend aux gens, je dis que ce n’est pas alors possible de rendre services aux personnes. Dans ce cas précis, je ne suis désolé, je lui ai donné de l’argent pour son candidat le Pr. Alpha Condé qu’elle m’a promis que ce dernier allait me remercier par téléphone et tel n’a jamais été le cas. Contrairement au ministre Moustapha Naité qui était venu aussi me voir pour soutenir son candidat, j’ai refusé parce que lui et moi on ne s’entendait pas à l’époque ».

Ce soutien financier avait-il été fait pour s’attirer la sympathie du candidat Condé en cas de victoire ?

« Si tel était le cas, mes marchés n’allaient pas être gelés dès après l’investiture du Pr. Alpha Condé. Tout le monde le sait et personne ne m’a entendu parler. Toute la Guinée est au courant de cette affaire. Madame Makalé Traoré sait que cette affaire a été discutée en public au siège du RPG. Peut-être qu’elle n’était pas discutée dans les médias. Quand je fais du bien à quelqu’un, je ne m’attends pas à ce que la personne me paye. C’est Dieu qui me récompense (…). Il n’a jamais été question que je donne de l’argent à gauche pour qu’on me donne des marchés à droite(…) ».

A. Camara

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*