jeudi , 22 octobre 2020

Présidentielle en Guinée : une mission de la CEDEAO conclut à 5,4 millions d’électeurs dans le fichier électoral

Dans quelques semaines, les guinéens se rendront aux urnes pour élire leur Président pour les six prochaines années comme le stipule nouvelle la Constitution adoptée en mars dernier. 
 
En prélude à ce rendez-vous électorale, une mission de la CEDEAO séjourne dans le pays à l’effet d’appuyer la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dans l’assainissement du fichier électoral.
 
La mission communautaire conduite par Général Francis Béhanzin ayant travaillé sur le fichier pendant un mois a rendu ses conclusion ce mercredi 23 septembre à Conakry. A la faveur d’une conférence de presse tenue en présence des représentants des partis politiques, des diplomatiques et membres de la société civile et des commissaires de la CENI. 
 
L’occasion pour le président de la CENI, Kabinet Cissé de souligner l’importance du processus. « La majorité des 17 commissaires à la CENI ont adopté le 11 janvier 2020 le chronogramme fixant au 18 octobre, la tenue de la prochaine élection présidentielle avec un fichier assainit et fiable. Ainsi, conscient des anomalies existant dans le fichier électoral, l’ensemble des commissaires de la CENI se sont accordés sur la nécessité de l’assainir notamment l’extirpation des présumés mineurs ; l’élimination des doublons et la radiation des personnes décédées ». 
 
Sur les résultats de la révision exceptionnelle, le Commissaire Paix et Sécurité de la CEDEAO, Général Francis Béhanzin, est revenu sur les anomalies constatées lors du traitement du fichier.
 
Ainsi, selon lui, après révision ladite exceptionnelle du fichier, il s’est avéré que plus de 6 millions d’électeurs ont été radiés à partir du fichier de 2015. Le nombre de bureaux de vote a été réduit, passant de 19.000 à 16.000. Environ 24 000 mineurs et 2158 personnes décédées ont été radiés, de même que plus de 6 000 personnes ayant été enregistrées sans aucune pièce justificative.
 
Ce premier travail, selon les experts électoraux de la CEDEAO, a donné lieu à un fichier brut contenant 5.699.677 enregistrements.
 
La correction des imperfections, le fichier 5.410.089 électeurs dont 5.319.419 sur le territoire guinéen et 90 943 pour la diaspora. « Le fichier actuel après l’audit est crédible », a conclu le Général Francis Béhanzin, ajoutant que la proportion de la population électorale par rapport à la population générale estimée en 2019, par le recensement général de la population et de l’habitat réalisé en 2014, est de 42%.
 
Sékouba Kourouma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*