mardi , 24 novembre 2020

Guillaume Soro : « Je me suis personnellement interdit d’adresser la parole à Alpha Condé »

L’ancien président du Parlement ivoirien Guillaume Kigbafori Soro n’est pas du tout content du président Alpha Condé. Alors là pas du tout. Au point même de ne pas vouloir lui adresser la parole.

Il l’a fait savoir ce lundi 14 septembre sur les ondes de la radio Espace Fm, dans son émission très populaire les  »Grandes gueules ».

A en croire le  »Thieni gbanani » (l’enfant terrible », un surnom qu’il porte depuis ses années de leader syndicaliste), il aurait senti de l’hésitation chez le président Alpha Condé, quand lui (Soro) avait été invité à Conakry pour prendre part au lancement d’un livre qui lui était dédié. (Ndlr Guillaume Soro était déjà en exile en France).

Selon lui, le président Alassane Ouattara ayant appris la nouvelle a appelé son homologue guinéen afin que Soro soit empêché de fouler le sol guinéen.

Depuis cet épisode malheureux,  »je me suis personnellement interdit de lui (Ndlr Alpha Condé) adresser la parole ».

S’agissant de l’actualité politique dominée par la candidature d Alpha Condé à un troisième mandat, celui qui a été chef de la rébellion ivoirienne et Premier ministre dans les gouvernements du président Gbagbo et de Ouattara, préfère ne pas la commenter.

Il pense que c’est aux Guinéens d’apprécier cela et de prendre les décisions qui leur semblent bonnes.

Pour ce qui concerne le cas de son pays la Côte d’Ivoire, le leader du GPS (Groupements et Peuples Solidaires) s’est dit  »fondamentalement et résolument contre la violation de la constitution ».

Guillaume Soro vit en exile en France depuis bientôt une année.

Ses partisans ont, à travers une cérémonie solennelle, procédé à son investiture hier dimanche, bien-sûr en son absence. Mais sa candidature a été rejetée par le Conseil constitutionnel. 

Abdoul Rahmane Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*