jeudi , 24 septembre 2020

Alpha Condé : « On doit permettre au Président IBK de terminer son mandat »

En visioconférence des Chefs d’Etats et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le président guinéen Alpha Condé a exigé un retour rapide à l’ordre constitutionnel au Mali.

Comme tous les homologues de la sous-région, Alpha Condé, préoccupé par la situation qui prévaut au Mali depuis le putch qui a déposé son ami Ibrahima Boubacar Kéita, a condamné le coup de force, rappelant au passage la nécessité de laisser IBK terminer son mandat légal.

« Il est évident que nous devons condamner de façon très ferme le coup d’Etat. Je suis d’accord avec le Président Roch Marc Christian Kaboré que l’action immédiate à mener est non seulement la libération du Président IBK, mais aussi de tous les autres responsables et assurer leur sécurité », a dit Alpha Condé, cité dans un communiqué par son Bureau de presse. 

 « La deuxième action à mener comme l’a dit le Président Buhari, c’est le retour à l’ordre constitutionnel. Car, le Président IBK a été élu pour 5 ans et on doit lui permettre de terminer son mandat. Il est extrêmement important qu’à chaque fois qu’on prenne des mesures d’insister sur la coopération. Mais il y a certaines mesures que nous devons prendre afin de contraindre les putschistes non seulement à retourner dans les casernes, mais aussi à respecter l’ordre constitutionnel. Il est extrêmement important que nous montrons notre solidarité à nos frères Maliens, mais que nous exigions aussi que les responsables démocratiquement élus terminent leur mandat dans la paix et la sécurité. »

Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*