vendredi , 30 octobre 2020

L’imam Nanfo Diaby interdit de parler au nom de l’Islam

Nanfo Diaby, du nom de l’imam qui suscite la controverse en Guinée depuis qu’il conduit la prière musulmane dans sa langue maternelle Maninka a été interdit jeudi de pratiquer une activité religieuse publique.

Selon le Secrétaire général des Affaires religieuses Elhadj Aly Jamal Bangoura qui a rendu public la décision, il est aussi « formellement interdit » à l’imam prédicateur (au centre de la photo, ndlr) de  « parler au nom de l’islam sur toute l’étendue du territoire national ». 

La décision est annoncée à la veille de la fête de Tabaski. Le gouvernement a annoncé l’ouverture exceptionnelle des mosquées malgré l’Etat d’urgence sanitaire lié au Coronavirus. 

On ignore pour l’instant quelle sera la réaction de l’imam qui, depuis des mois, défie quiconque de lui montrer un passage coranique qui interdit la prière musulmane dans une langue autre que l’arabe. 

A lire aussi :  Kankan : Nanfo Diaby, la prière de trop

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*