mardi , 11 août 2020
Flash info

Mamou : des tenanciers de bars et boites de nuit au gnouf

C’est le procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Mamou qui confirmé la nouvelle. Cinq gérants, propriétaires de Bars et de boites de nuit, ont été interpellés par des agents du commissariat central de police de la ville carrefour.

Ils sont accusés d’avoir ouvert leurs lieux de réjouissance, malgré l’état d’urgence sanitaire décrété par le président de la République, professeur Alpha Condé.

Interrogé, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Mamou, Elhadj Sidiki Camara a souligné :«Au cours de la soirée du jeudi, 02 juillet 2020, notre parquet a été saisi par le commissariat central de police de Mamou, d’un procès-verbal dressé contre les citoyens Mathos Haba, Mamadou Samba Boiro, Mamadou Djouldé Bah, Boubacar Kaba et Aboubacar Doukouré Sylla, pour rébellion. Tous ces suspects sont gérants, propriétaires de bars et de bars-Dancing. Ils sont poursuivis pour avoir violé systématiquement les mesures édictées par Monsieur le président de la république, le professeur Alpha Condé, relatives à la fermeture momentanée des lieux de loisirs. Ils se sont, nonobstant ces mesures, obstinés à rouvrir leurs boites de nuit et bars-restaurants, qui sont bondés toute la nuit par des noctambules », a poursuivi le procureur de la République près le tribunal de première instance de Mamou.

Aux dernières nouvelles, le dossier a été qualifié de flagrant délit, et le procès pourrait s’ouvrir mardi,7 juillet.

AGP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*