lundi , 26 octobre 2020

Le pouvoir refuse d’autoriser la marche du FNDC

Les maires des communes de Matoto, Matam et Kaloum viennent d’opposer un refus catégorique à la demande du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) d’organiser une marche pacifique le mercredi 8 juillet sur l’autoroute Fidel Castro, à Conakry. 

Dans trois courriers curieusement similaires, les maires des trois communes brandissent l’Etat d’urgence sanitaire lié à la pandémie de Coronavirus pour justifier leur refus. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*