jeudi , 13 août 2020

Gendarmerie de Cosa : un prisonnier sectionne le sexe de son codétenu

L’escadron mobile de Gendarmerie N°18 de Cosa dans la commune de Ratoma est sous tension. A l’origine, un crime odieux qui s’est produit dans la nuit du mardi 30 juin au mercredi 1er juillet dans ses locaux. 

Selon les informations en notre possession, les éléments de cette gendarmerie ont interpellé dans la journée du mardi le jeune Issiaga Kéita pour des faits de violence. Toujours est-il que celui-ci va rencontrer un rival dans le même violon.

Éclate alors entre les deux détenus une bagarre de leadership. Chacun des deux voulant imposer son autorité dans la prison, selon nos sources. Séparés par des gendarmes, chacun des protagonistes promet de se calmer jusqu’au lendemain pour tirer l’affaire au clair devant leurs geôliers. 

La suite de l’affaire est tragique. Les gendarmes de garde sont alertés tard la nuit par les cris d’Issiaga Keita, la trentaine révolue.  Son appareil génital vient d’être sectionné à l’aide d’une arme blanche par son rival qui, lui aurait promis la mort pendant leur bagarre. Kéita succombe de ses blessures quelques minutes plus tard. Son corps est déposé à la morgue de l’hôpital Ignace Deen.

La brigade de recherche de la gendarmerie de Matam a été mise à contribution pour mieux cerner les contours de ce meurtre aux nez et à la barbe des gendarmes. 

Fanta Bah

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*