vendredi , 30 octobre 2020

Meurtres à N’Zérékoré: Alpha Condé et le FNDC déballent leurs linges sales à la CPI

Centre de N’Zérékoré

Le président Alpha Condé et son opposition à travers le FNDC ( Front national pour la défense de la constitution) ont décidé de trimbaler leurs affaires à la CPI, à la Haye.

Selon le confrère Jeune Afrique, Alpha Condé a lui aussi décidé fin avril, d’engager deux avocats français, Jena-Paul Benoît et Jean-Pierre Mignard pour défendre les intérêts de l’Etat guinéen dans le bras de fer qui l’oppose au FNDC, suite aux assassinats survenus à N’Zérékoré  lors du référendum.

On se souvient que les frontistes du FNFC, une plateforme de la société civile et des partis d’opposition engagés contre le 3è mandat d’Alpha Condé, avait saisi fin mars deux avocats français en vue d’introduire un recours contre Alpha Condé et son Gouvernement auprès de la CPI.

Le journal panafricain Jeune Afrique renseigne aussi que lesdits avocats engagés par la partie guinéenne ne sont pas méconnus des prétoires dirigées par la gambienne Fatou Bensouda.

Ils seraient déjà engagés depuis 2011 par la Côte d’Ivoire pour défendre ses intérêts devant cette cour internationale dans son procès contre l’ex président Laurent Gbagbo et Charles Blé Goude.

L’avocat Jean-Paul Benoît, ami de longue date du président ivoirien Alhassane Ouattara est aussi un proche d’Alpha Condé, croit savoir également JA.

Kaloumprese avec Jeune Afrique 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*