vendredi , 30 octobre 2020

Armée : le Général Nouhou Thiam a rendu l’âme








    null
  • Il comptait parmi les plus proches officiers du Président de la transition (2009-2010), le Général Sékouba Konaté.

Oui on ne parlera plus de lui qu’au passé. Le Général Nouhou Thiam puisque c’est de lui qu’il s’agit a rendu l’âme ce dimanche suite à un arrêt cardiaque, dit-on.

Officier de l’armée guinéenne, c’est suite au coup d’état de CNDD (Comité Nationale pour le Développement et la Démocratie) du capitaine Dadis Camara en décembre 2008 que l’homme fut révélé au grand public.

En décembre 2008, le Général Lansana Conté vient de rendre l’âme après 24 ans de règne sans partage, quand un groupe de jeunes officiers sous le commandement de Dadis Camara prend le pouvoir.

Un an plutard, Dadis est écarté du pouvoir suite à une tentative de meurtre de son aide de camp Toumba Diakité.

Le Général Konaté, sous la pression de la communauté internationale accepte de conduire la transition en organisant des élections pour transférer le pouvoir aux civils.

Il est évident que Konaté, dans cette tâche qui ne s’annonçait pas gagnée d’avance, n’aurait pu accomplir sa mission sans le soutien de certains proches dont le Général Thiam.

Les élections présidentielles qui sont effectivement organisées en 2010, verront la venue d’Alpha Condé au pouvoir, après 40 de lutte politiques.

Sauf que les ennuis du sieur Thiam ne débuteront que quand Alpha Condé est élu en 2010 face à l’ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo, leader de l’UFDG (Union des Forces Démocratiques de Guinée).

En 2011, le Général Nouhou Thiam est accusé de tremper dans un coup d’état contre Alpha Condé quand le domicile de ce dernier est visé par des tirs nourris.

D’autres personnes dont des civils tels Tibou Kamara (actuel ministre d’état et ministre des industries), l’homme d’affaires Diallo Sadakadji, et l’opposant Bah Oury sont également accusés de vouloir renverser le régime nouvellement installé.

Mais ces derniers ont pu échapper à leurs arrestations, car étant déjà en dehors du pays.

Le Général Thiam par contre sera arrêté et purgera 5 ans de prison.

Libéré en 2016, il se racontait que le soldat trainait une maladie, qui a certainement eu raison de lui ce dimanche.

Lamine Mao Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*