mardi , 31 mars 2020
Flash info

« Les législatives et le référendum en Guinée ne sont pas crédibles », selon la France

C’est la première réaction officielle d’un pays étranger après les élections législatives et référendaires du 22 mars dernier en Guinée. Le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangère a déclaré mardi que les deux scrutins n’étaient pas crédibles. 

Dans une déclaration posté sur son site web,  il souligne que la France condamne les actes de violence enregistrés pendant le jour du vote. Des violences qui, faut-il le rappeler, ont fait cinq morts selon le gouvernement et 14 selon le FNDC. 

Poursuivant dans sa déclaration, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères relève avec force que les élections étaient non inclusives. Et la répression perpétrée par les forces de sécurité et de défense excédant la simple sécurisation du processus, n’ont pas permis la tenue d’élections crédibles et dont le résultat puisse être consensuel.

« La France relève aussi l’absence d’observation régionale et internationale à l’occasion de ce double vote », selon la déclaration. « La France soutiendra les initiatives de la CEDEAO, de l’Union africaine et de l’OIF pour désamorcer les tensions en Guinée et restaurer rapidement un dialogue entre toutes les parties. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*