mardi , 31 mars 2020
Flash info

Guinée tient ses élections controversées, sans grande affluence à la mi-journée

La Guinée organise ce dimanche 22 mars un double scrutin législatif et référendaire pour renouveler son parlement et adopter une nouvelle constitution que le pouvoir espère, va doter le pays d’institutions républicaines modernes. 

Le vote se déroule dans certaines circonscriptions dans la capitale et à l’intérieur. 

A Conakry, les quartiers de Ratoma majoritairement acquis à l’opposition boycott les élections. Dans d’autres communes comme Matoto, Matam, Dixinn et Kaloum, le scrutin se déroule normalement.

Il n’y avait pas d’affluence à l’ouverture des bureaux de vote à 8h. Plusieurs bureaux ont ouvert tard après l’heure d’ouverture fixée par un décret du président. 

« Maintenant que je viens de voter, je suis heureux », a confié Moussa Sangaré, ingénieur Bâtiment de 46 ans qui venait de voter à l’Ecole primaire de Sangoyah. « J’ai voté OUI ! Je suis d’accord pour le changement de constitution », a-t-il dit. 

Le Front national pour la défense de la Constitution pense que l’adoption d’une nouvelle constitution permettra au Alpha Condé de s’octroyer une présidence à vie.  Le groupe a appelé à boycotter le double scrutin et à empêcher sa tenue. 

La nouvelle constitution prévoit met un accent sur les droits des femmes, la lutte contre l’excision. Elle prévoit un mandat présidentiel de six ans, renouvelable une fois, contre cinq ans renouvelable une fois dans l’actuelle. 

Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*