jeudi , 2 juillet 2020

Le président appelle à tabasser les éventuels pillards de bureaux de vote

A l’intérieur du pays depuis jeudi dans le cadre d’une campagne pour l’adoption de la nouvelle constitution, le président guinéen Alpha Condé, a appelé les citoyens à résister le 1er mars, jour des législatives et du référendum, aux opposants aux deux scrutins.

Le Front national pour la défense de la constitution et les partis de l’opposition ont promis d’empêcher la détenue du double scrutin législatif et référendaire qu’ils qualifient de « putsch constitutionnel ». 

A Faranah où il tenait un discours devant ses militants ce jeudi, le président de la République a appelé à « sécuriser les bureaux de vote ». Et pour dire les choses, il n’est pas allé du dos de la cuillère. 

« Le jour du vote, faîtes tout pour que chaque bureau de vote soit sécurisé par 10 jeunes. Quiconque veut saccager les urnes le jour de l’élection, frappez-le »

 Le président guinéen à qui plusieurs analystes prêtent l’ambition de se représenter pour un troisième mandat a rappelé les réformes dans le secteur des mines. Ce qui, selon lui, a permis de faire passer la production de la bauxite de 13 millions de tonnes en 2010 à 100 millions de tonnes en 2020.  « A partir de 2021, le minerai de fer à Lola va commencer avec celui de Zogota à N’Zérékoré et nous allons signer le contrat de Simandou qui permettra au train de quitter Kerouané jusqu’à Faranah pour le transport du fer », a-t-il dit.

Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*