mardi , 19 novembre 2019

Guinée : la marche des femmes de l’opposition infiltrée (Gouvernement)

Le gouvernement guinéen a révélé détenir des informations selon lesquelles la marche des femmes du Front national pour la défense de la constitution qui se déroule ce mercredi pourrait être infiltrée par des personnes décidées à troubler l’ordre public par des actes de violence. 

Faisant l’annonce dans un communiqué, le gouvernement a mis en garde les éventuels fauteurs de troubles, réaffirmant sa détermination à ouvrer pour le maintien de la paix et de la quiétude sociale.

« Le Gouvernement rappelle que cette marche pacifique des femmes a été autorisée, conformément aux textes relatifs à l’exercice des droits fondamentaux dont la liberté de manifestation dans notre pays », précise le gouvernement. 

Au moment où nous publions cette dépêche, des milliers de femmes convergent vers le rond-point d’Hamdallaye  suite à l’appel lancé par le FNDC pour protester contre les tueries enregistrées à Conakry la semaine dernière.

« Arrêter de tuer nos enfants », « Libérez nos enfants », « A bas le troisième mandat », sont entre autres slogans lus sur les pancartes des femmes toutes de blanc vêtues.

Par Mamady Fofana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*