mardi , 19 novembre 2019

L’appel à la grève du FNDC paralyse Conakry

Le mot d’ordre de la manifestation lancé par le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) est entré en vigueur ce lundi 14 octobre en Guinée. A Conakry, la capitale, le constat général qui se dégage est que la ville est paralysée. 

 Les banques et commerces sont fermés. Au marché de Matoto, toutes les boutiques sont fermées. Les rues sont désertes. 

Sur les grands axes routiers de la capitale guinéenne ce matin, la circulation aussi reste paralysée. Sur la route le Prince, bastion du principal leader de l’opposition Cellou Dalein Diallo, on a assisté à quelques scènes de violences au quartier Wanidara où deux blessés ont été signalés. 

Sur l’autoroute Fidel Castro, quelques rares véhicules et motos circulent. Mais les citoyens sont sur le qui-vive.    

Des unités mixtes police et gendarmerie déployées à tous les carrefours veillent au grain. Le climat est très délétère. 

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*