mardi , 19 novembre 2019

Au moins un mort ce lundi à Conakry (Opposition)

Au moins une personne a été tuée lundi par balles dans la banlieue de Conakry en marge des protestations entamées par le FNDC pour contraindre le pouvoir à renoncer à la révision de la Constitution, a annoncé l’opposition guinéenne.

Plusieurs autres ont été blessés dont au moins deux grièvement, a ajouté Sidya Touré, président de l’Union des forces républicaines, un parti membre du FNDC. 

Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) a appelé à entreprendre à partir de ce lundi une série de manifestations contre le projet de révision constitutionnelle dans le pays. 

Le Coordinateur du FNDC Abdourahaman Sano et plusieurs autres membres ont été interpellés samedi et détenus dans un lieu tenu confidentiel à ce jour. 

Selon le Procureur de la République près le Tribunal de Première instance de Dixinn, Sidy Souleymane NDiaye ces personnes ont été arrêtés pour « propos d’une gravité certaine contre la sécurité publique ».  Dans une déclaration dimanche soir, il a indiqué que les activistes de la société civile avaient entrepris des manœuvres ou des actes de nature à compromettre la sécurité publique ou à occasionner des troubles graves à l’ordre public.

Malgré les arrestations, l’appel a été largement suivi dans la capitale Conakry où les commerces et l’administration en général sont restés fermés. 

Par Fanta Bah

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*