lundi , 14 octobre 2019

Le gouvernement guinéen prévient le front anti-référendum

Le gouvernement guinéen a mis en garde les membres du Front national pour la défense de la constitution, au lendemain de leur déclaration appelant les Guineéns à cesser toute activité à partir du 14 octobre, pour protester contre le projet de modification de la Constitution. 

Dans une déclaration rendue public mardi par le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation Général Bouréma Condé, le gouvernement estime que l’appel du Front anti-constitution constitue une menace ouverte à la paix et à la sécurité de notre Nation.

Le ministre Condé a mis en garde contre « tous les fauteurs de troubles » qui tenteront  d’entreprendre pour nuire.

Il a invité les citoyens à vaquer à leurs occupations à la date indiquée par le FNDC.

« Le gouvernement invite les citoyens, tous les citoyens, les opérateurs économiques, les sociétés minières et toutes les catégories de travailleurs à vaquer tranquillement et sereinement à leurs affaires », a dit le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation. 

« Les services de sécurité veillent dans la plus grande sérénité », a-t-il dit. 

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*