lundi , 14 octobre 2019

Les Etats-Unis tentent de ralentir l’élan du président Alpha Condé

En visite aux Etats-Unis, le président guinéen Alpha Condé a rencontré vendredi le Secrétaire d’Etat américain Michael R. Pompeo. 

La rencontre a été mise à profit par Pompeo pour réaffirmer la disponibilité de son pays à renforcer la coopération bilatérale et à améliorer le climat des affaires entre les deux pays. 

Il a réitéré l’engagement des compagnies américaines à travailler dans un environnement qui observe le respect des lois et la transparence.

Mais s’agissant des prochaines échéances électorales, le chef de la diplomatie américaine s’est montré intraitable. Pour lui, pas que question de tripatouiller la Constitution guinéenne pour briguer un troisième mandat.

« Le secrétaire d’Etat  a exprimé le ferme soutien des États-Unis à voir des transitions de pouvoir régulières et démocratiques, qui créeront des conditions de plus de responsabilités, et de développement   d’institutions plus solides et moins entachées de corruption », a fait remarquer le Secrétariat d’Etat américain dans un communiqué.

Cette mise en garde calmera-t-elle les ardeurs de l’administration Condé qui a déjà mis en marche sa machine de consultations afin de parvenir à une révision de la Constitution ? That is the question. 

Lien du communiqué : Secretary Michael R. Pompeo’s Meeting with Guinean President Alpha Conde

Dans un tweet posté samedi, l’opposant Sidya Touré a ironisé sur la visite du président Condé à Washington, estimant que celle-ci était un échec.

« Un voyage privé de Alpha Condé et des partisans aux USA vraiment intéressant pour le peuple guinéen. Le Secrétaire d’ Etat a dit aux visiteurs,malgré les lobbyistes payés à grand frais de »respecter la transition démocratique et combattre la corruption en Guinée « That’s It!! »

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*