lundi , 18 novembre 2019

Guinée : des avancements en grades provoquent une grosse colère au sein de la police

Les autorités policières ont convoqué un rassemblement général des troupes dans la matinée du lundi, 9 septembre. Un fait inhabituel au ministère de la sécurité et la protection civile qui organise ses rassemblements tous les vendredis.


Le rassemblement d’urgence a été convoqué pour annoncer l’avancement en grades de plusieurs agents et officiers. Il y a eu de la joie chez certains, et une grande frustration chez d’autres.


Si les agents des compagnies mobiles d’Intervention et de sécurité (CMIS) ont été plus joyeux avec beaucoup plus d’avancements en grades, c’est la frustration et la colère au sein des autres unités de police.


Plusieurs agents mécontents accusent le directeur général de la police nationale, Général Ansoumane Camara Alias Baffoé, d’avoir favorisé les agents des CMIS dont il est issu.


 » Dans cet avancement, ce sont les agents des CMIS qui ont bénéficié comme s’ils sont les seuls à la police. Pourtant, il y a des officiers de sa promotion qui sont encore au grade de capitaine tandis que d’autres de la promotion 2008 sont Colonel. Depuis sa prise de fonction, le DG ne favorise que les agents des CMIS. Il leur offre des tenues, véhicules et des grades » a fulminé un agent sous anonymat.


Du coup mardi, dans la cour du ministère de la sécurité et de la protection civile un autre agent a lâché : « c’est très décevant de la part de nos autorités, pas plus de 10 personnes à la police routière qui ont bénéficié de ces grades alors qu’il n’y a pas de direction qui travaille ici plus que la police routière et la police des frontières ».


Depuis l’annonce lundi, 9 septembre, de la décision autour du mât, au mercredi, 11 septembre, l’autorité n’a pas affiché la liste générale des personnes avancées en grades.


Des rumeurs faisant état d’une révolte de plusieurs policiers circulent au sein de la police nationale. Toutes nos tentatives pour joindre les autorités de la police notamment le DG et le porte-parole sont restées vaines.

Dossier à suivre

Source : AGP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*