jeudi , 12 décembre 2019

Vague de démission chez le PADES du Dr Ousmane Kaba

Le Parti des démocrates pour l’espoir “PADES” a enregistré mardi une vague de démissions. Les partants qui reprochent à la formation politique un certain nombre de dysfonctionnements ont annoncé dans la foulée poser leurs valises au RPG Arc-en-ciel.

Le PADES, dirigé par le Dr Ousmane Kaba, est à l’épreuve des temps. Déjà confronté à un problème d’implantation sur l’échiquier politique national, il vient d’essuyer un grand revers. Plusieurs de ses militants, non satisfaits de la politique interne du parti, ont annoncé avoir pris la décision de partir.

« Plusieurs dysfonctionnements et violations des textes par les premiers responsables nous paraissent suffisants de ne plus nous sentir concerner par des nombreuses incohérences qui caractérisent la gestion de ce parti dont entre autres la décision unilatérale d’appartenir au FNDC et au COD, qui sont deux structures qui veulent priver le Guinéen de son droit légitime de se prononcer librement sur sa destinée et comment il compte la mener », a justifié le porte-parole des frondeurs Moussa Nanka Kaba.

Les démissionnaires disent ne pas comprendre le « rapprochement contreproductif » du PADES à certaines formations responsables du retard économique de la Guinée. 

Ils brandissent aussi « l’absence d’un bureau politique national après plus de deux ans d’existence sur le terrain », pour justifier leur départ.

Pour ce qui est de leur ralliement à la coalition au pouvoir, Moussa Nanka Kaba et son groupe estiment que le RPG Arc-en-ciel est un allié traditionnel. « Le PADES n’était pas créé pour s’opposer fondamentalement au RPG arc-en-ciel, c’est à la suite d’un simple malentendu. Nous, nous sommes nés et avons grandi dans le RPG, on ne peut pas accepter que notre formation politique s’écarte des principes fondamentaux du RPG arc-en-ciel ».

Par Fanta Bah

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*