samedi , 17 août 2019

Guinée : les redevances de la pêche industrielle sont passées de 10 à 66 milliards GNF

Dans sa conférence de presse, tenue lundi, 29 juillet 2019, le ministre des pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie maritime Fréderic Loua, a annoncé des mesures de sécurisation de l’encaissement des redevances de pêche.

Ces mesures ont permis selon le ministre des pêches, de relever substantiellement les redevances de la pêche industrielle qui sont désormais systématiquement versées sur les comptes du trésor public. Elles sont passées de 10 milliards avant 2010 à plus de 66 milliards de francs guinéens en 2018.

Le chef du département des pêches, a précisé qu’en plus de cette embellie économique et financière , la mesure a aussi permis la réduction drastique des activités de pêche illicite dans les eaux maritimes guinéennes, conduisant ainsi à la sortie de la Guinée le 10 Octobre 2016, de la liste-UE des pays tiers non coopérants en matière de lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée(INN).

Et pour maintenir ce cap, le ministère des pêches, compte intensifier la lutte contre la pêche INN par le renforcement des capacités opérationnelles des structures de surveillance, la domestication des opérations connexes à la pêche. La réalisation d’un port de pêche industrielle et le renforcement de la recherche sur les ressources halieutiques (maritimes, fluviales et continentales) font partie des mesures du ministre Frédéric Loua.

Cependant, le hic reste toujours l’organisation du secteur de la pêche artisanale qui n’a pas bénéficié de subventions de l’Etat depuis 2013. Un maillon fort pour une bonne alimentation et qui assure aussi l’employabilité de citoyens guinéens. Le secteur reste frappé par une guerre de leadership depuis des années.

AGP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*