samedi , 17 août 2019

Santé :Bientôt des hôpitaux modernes dans les capitales régionales

La Coalition Nationale des Professionnels de la Santé (CNPS) a organisé un meeting,samedi, 20 juillet 2019, dans la salle des congrès du Palais du Peuple. Elle a remercié le président de la république pour les acquis et biens faits dans le secteur de la santé, a suivi l’AGP.

Dans son intervention le président de la coalition nationale des professionnels de la santé, Dr. Abdoulaye Kaba a prêté serment pour le respect du sermon d’Hippocrate dans l’exercice de la profession médicale. Selon lui, tous les citoyens quelque soit leur obédience politique, doivent reconnaitre les biens faits du président dans le domaine de l’amélioration des soins de santé de la population guinéenne.

« Il y a beaucoup de chose qui restent à faire, mais ce que le président a posé comme acte dans le secteur de la santé reste à commenter, l’exemple de la gratuité de la césarienne seulement avec ses kits à coup de milliards est illustratif »a soutenu Dr Kaba.

Pour le ministre de la Santé Dr. Edouard Nyankoye Lamah :

« Plusieurs progrès et mutations se sont opérés dans le secteur de la santé. Avec la détermination du président de la république et de son gouvernement, le budget du département de la santé est passé de 2,27 % à 7,41 % du BND mais aussi ,la réalisation de plusieurs projets dans le cadre de l’amélioration de l’offre des soins en Guinée.

Il y a notamment, l’amélioration de la gouvernance sanitaire, des soins de santé maternelle et néonatale par la distribution des kits, la création d’une agence de surveillance sanitaire, la construction de l’Hôpital Sino-guinéenne, la rénovation et l’extension du CHU Donka avec des équipements de dernière génération, mais surtout, la construction des centres de santé améliorés des préfectures de l’intérieur du pays.
Dans les jours à venir le gouvernement va lancer la construction des CHU dans les chefs-lieux de régionsnaturelles, notamment à Nzérékoré, Kankan ou le financement est déjà bouclé dans le cadre de la coopération bilatérale avec le gouvernement indien

« la réalisation de ses structures hospitalière permettra de traiter localement les patients afin d’éviter le transfert et le rapatriement sanitaire sur Conakry. Elle devrait pouvoir offrir à ces régions, des établissements modernes capables de soigner des pathologies courantes en Médecine Générale, en médecine Mère et Enfant, en petite chirurgie et en imagerie médicale, le tout dans des conditions très confortables »

Malgré ses acquis, le secteur de la santé reste confronté à des difficultés majeures comme la faible participation des populations dans la gestion des centres de santé à la base, le marché illicite du médicament, les cabinets de santé clandestins, la sur tarification des prestations par certains agents de santé a martelé Dr. Lamah.

Le président de la république Pr. Alpha Condé, a invité les professionnels de la santé à plus de responsabilités car le corps des professeurs et médecins est soumis à des sermons. Nous avons des engagements qui consistent à se mettre au service de la population.

« Vous avez fait le sermon d’Hippocrate dans la santé, pour dire que vous privilégiez le service ; quand on veut gagner de l’argent, on ne devient pas médecin, c’est la même chose pour les professeurs »a conclue le chef de l’Etat.

AGP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*