dimanche , 21 juillet 2019

A la rencontre de Bébé Sodia, vedette de la série ‘’Billy ani Bébé’’

C’est en haute banlieue de Conakry, plus précisément à Sonfonia que nous l’avons trouvée. En bordure de route, devant le magasin qui lui sert de logement et pour ses huit autres enfants (sa fille unique et 7 orphelins), Bébé de la troupe BENSO SODIA vend du charbon et de l’essence pour assurer le quotidien de sa famille.

A peine étions nous arrivés qu’elle remettait la somme de 30.000 GNF à son unique fille pour aller acheter un autre sac de charbon afin de continuer sa vente.

La Bébé Sodia, femme de cœur, autrefois tant admirée pour son professionnalisme dans son rôle d’actrice de cinéma a perdu de sa splendeur. Celle que nous avions devant nous n’était qu’une femme presque vaincue par la pauvreté mais qui adopte des enfants d’autrui.

« Ces enfants ne sont pas mes propres enfants. Ils sont orphelins. Parfois, leurs mamans les abandonnent et moi je les adopte. Je suis une mère. Je dors avec eux dans ce magasin. Dans mes films, je jouais le rôle de femme « ramasseuse » d’enfants. Et dans la réalité, des femmes jettent leurs enfants et je les ramasse », dit-elle.

Bébé, la battante n’est plus celle pleine d’énergie. L’eau a beaucoup coulé. A cause de qui les très nombreux téléspectateurs dans les années 90 s’accommodaient pour ne pas manquer un seul épisode de la série ‘’Billy ani Bébé’’ se cherche. Aujourd’hui, elle peine à joindre les deux bouts, à nourrir ses nombreux enfants, à payer le loyer et à faire face aux scolarités…

Pendant que nous l’interviewions, nous ne manquions d’attirer l’attention des passants sur nous. Certains, assez curieux, ne manquaient de demander les raisons de notre présence sur ces lieux. Oubliant que nous étions bien avec Bébé Sodia.

Maciré Camara et Mohamed Cissé

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*