lundi , 16 septembre 2019

La Somalie rompt ses liens diplomatiques avec la Guinée

Entre la Somalie et la Guinée, c’est désormais le froid diplomatique. Mogadiscio a décidé de suspendre toute relation avec Conakry, une décision annoncée ce jeudi à l’issue du Conseil des ministres.

Ce développement intervient dans le cadre d’un conflit entre la nation de la Corne de l’Afrique et le pays d’Afrique occidentale sur le cas de la République autoproclamée du Somaliland. Le président du Somaliland, Muse Bihi Abdi, effectue depuis ce mercredi une visite en Guinée, à l’invitation du chef de l’Etat guinéen Alpha Condé, informent les médias du Somaliland ainsi que la page Facebook du dirigeant Bihi Abdi.

À son arrivée à l’aéroport, l’homme fort de Hargeisa a été accueilli par le Mamadi Touré, le chef de la diplomatie guinéenne.

Mise en garde

Selon le ministre somalien des Affaires étrangères, Ahmed Isse Awad, la décision qui frappe Conakry fait également figure de mise en garde pour les autres pays contre toute atteinte à la souveraineté et à l’unité de la Somalie.

Dans un tout autre registre le gouvernement somalien a convoqué dimanche l’ambassadeur du Kenya pour protester contre un tweet du ministère kényan des Affaires étrangères décrivant la République autoproclamée du Somaliland comme un “pays”, a annoncé lundi Mogadiscio.

Ancienne Somalie britannique, le Somaliland a fusionné avec l’ancienne Somalie italienne à l’indépendance du pays en 1960. Puis il a fait sécession et s’est proclamé indépendant en 1991. Le Somaliland a son propre gouvernement, sa propre armée et imprime sa propre monnaie. Il est également considéré comme beaucoup plus stable que le reste de la Somalie.

AFRICANEWS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*