samedi , 20 juillet 2019

Fuite et malaise politico-diplomatiques à Conakry

Le ministère des Affaires étrangères et des Guinéens de l’Étranger a annoncé jeudi mener des enquêtes pour situer les responsabilités suite à la fuite d’une note circulaire adressée aux représentations diplomatiques guinéennes à l’étranger.

Selon le département en charge de la diplomatie de Conakry, ladite note circulaire était relative au projet de la nouvelle Constitution.

Adressée exclusivement aux Chefs de missions diplomatiques et consulaires de la République de Guinée à l’étranger le 19 juin, et rédigée en français et en anglais, ce document qui est sensé véhiculer les aspirations du pouvoir guinéen sur la nécessité de doter le pays d’une nouvelle constitution s’est retrouvé sur des réseaux sociaux. Suscitant un malaise au sommet de l’Etat guinéen.

Pourtant, selon le ministère des Affaires étrangères, il s’agissait d’une note « interne ».

Le but de ce document politique, était de fournir aux diplomates guinéens, des arguments nécessaires afin d’harmoniser les communications autour du projet de révision de la constitution.

« Le Ministère des Affaires Étrangères et des Guinéens de l’Étranger regrette la « fuite » sur les réseaux sociaux de cette note circulaire interne et est en train de prendre toutes les dispositions pour situer les responsabilités », précise le département dans un communiqué.

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*