mardi , 23 juillet 2019
Flash info

CAN 2019 : le Syli a toutes les chances de se qualifier au second tour (Par Saliou Samb)

Logé dans la même poule que les Super Eagles du Nigeria, les Hirondelles du Burundi et les Bareas de Madagascar, le Syli national de Guinée, aborde samedi son premier match officiel de phase finale de la Coupe d’Afrique des nations 2019. L’équipe guinéenne espère faire mieux que lors sa dernière participation en 2015 où elle avait atteint le stade des quarts de finale…

Deux défaites successives, en matches amicaux, contre la surprenante Gambie (0-1) et l’Egypte (1-3), et les rumeurs de réactions d’indiscipline au sein du groupe, ont fini par refroidir les ardeurs de bon nombre de supporters après une campagne éliminatoire de rêve, où la formation de Paul Put s’était classée première de son groupe devant la Côte d’ivoire (double tenant du titre). Ce sentiment quoi que naturel, est loin de refléter la réalité d’une grande compétition comme la CAN. Entre 1970 et 2019, le Syli qualifié à la plus prestigieuse compétition africaine à onze reprises  et dans ce genre de joutes, l’expérience accumulée est toujours un plus pour les équipes présentes.

A priori, on espère que les joueurs du Syli national, qui se sont vus certainement trop beaux après avoir dominé en éliminatoires la grande équipe de Côte d’ivoire, ont pu trouver dans ces défaites « amicales », un moyen de mieux se concentrer sur leur objectif premier : faire mieux que la génération de Pascal Feindouno, ce meneur de jeu qui a marqué de son empreinte la CAN. Feindouno et compagnie avaient réussi à atteindre les quarts de finale…

Au demeurant, si nous voulons être objectifs dans  nos pronostics, nous devons prendre en compte les qualités intrinsèques de l’équipe nationale. Le Syli a largement les moyens de se qualifier pour le tour suivant. C’est une équipe jeune, portée à la fois par l’enthousiasme et un talent indéniable, qui comprend de mieux en mieux les exigences de la haute compétition. Après une défaite humiliante contre la Gambie, une équipe largement à sa portée, elle ne peut pas aller moins bien ! Voici donc nos pronostics.

Guinée-Madagascar (premier match) – samedi 22 juin 20 heures  GMT

C’est le genre de match piège qu’il faut aborder avec beaucoup de concentration. Même un match nul compliquerait la tâche pour la suite ! Les Bareas de Madagascar, 108è au classement Fifa (donc mieux que le Burundi), ont réussi à se qualifier à la 32è édition de la CAN après avoir arraché une place de deuxième (10 points) dans un groupe difficile où il y avait le Sénégal (16 points). Le potentiel qu’ils ont montré est intéressant puisqu’à domicile ils ont réussi à tenir en échec (2-2) les futurs Mondialistes, en dépit de la présence de leurs stars. Les Malgaches ont certes affiché des limites individuelles, notamment au niveau des latéraux, mais leur enthousiasme et leur technique individuelle en attaque avaient fait plier par deux fois la défense adverse. Même s’ils ont perdu (0-2) au match retour…

Il faudra surtout se méfier de leur attaquant Paulin Voavy. Virevolant, il est capable de provoquer des ruptures et son vice met souvent ses partenaires dans de bonnes conditions. C’est une équipe solidaire qui joue avec de l’engagement, un point que le Syli devra résoudre pour les battre (ce qui est largement dans leurs cordes). La Guinée pourrait profiter de la lenteur de Jérémy Morel – même si son sens du placement est remarquable -, l’ancien défenseur central de l’Olympique de Marseille. Ce match sera très important pour la suite de la campagne du Syli. En cas de victoire, il faudra batailler ferme dans les deux matches qui seront les plus difficiles, contre le Nigeria et contre le Burundi. Mon pronostic : GUINEE 60% MADAGASCAR 40%

Nigeria-Guinée (second match) – mercredi 26 juin 14 heures 30 GMT

C’est sensé être le Grand Match du Groupe. Le Nigeria, triple championne d’Afrique (en 1980, 1994 et 1998), 45è  au classement Fifa, est le favori du groupe devant la Guinée 71è mondial. Mais c’est le genre de rencontre où le Syli national de Guinée peut marquer les esprits et envoyer un message. Ce ne sera pas facile face à une équipe nigériane compétitive et auréolée de l’élan impulsé par Gernot Rohr depuis le Mondial 2018. Contre des équipes réputées plus « fortes », c’est connu, le Syli parvient souvent à se transcender et tirer son épingle du jeu. Techniquement, les Guinéens pourraient tirer donc un avantage mais sur le plan physique et tactique, ce ne sera pas une sinécure. Néanmoins, le Nigeria reste une très grande équipe, avec sa constellation de stars mais il reste fragile notamment en défense centrale où les errements ne sont pas rares. La discipline collective n’est pas aussi le fort des Super Eagles. Un bloc solidaire guinéen capable de se projeter très rapidement devant, dès après la récupération de la balle, posera beaucoup de problèmes à cette équipe habituée de la CAN. Mon pronostic : NIGERIA 52% GUINEE 48%

Burundi-Guinée  (troisième match) – Dimanche 30 juin 16 heures GMT

Les Hirondelles du Burundi, sur ce qu’ils ont montré face au Gabon, constituent une équipe très difficile à manœuvrer. Très forte physiquement, impressionnante dans la solidarité et l’engagement, elle affiche cependant des limites techniques dont le Syli pourrait profiter. Sur les côtés, les latéraux burundais ne sont pas les meilleurs au monde (loin s’en faut) et c’est un des points forts de l’équipe de Guinée. Il faudra toutefois éviter les pertes de balles intempestives au milieu de terrain car l’équipe du Burundi est capable de jouer très rapidement des contres. Contre le Gabon, en éliminatoires retour de la CAN, ils ont marqué un but qui est un modèle par rapport à ce qu’une équipe doit faire après une perte de balle de l’adversaire. En dépit de tout, le Burundi n’est que 134è au classement Fifa : c’est à la Guinée de faire respecter la hiérarchie, en restant concentrée et fixée sur ses objectifs. Mon pronostic : BURUNDI 35% GUINEE65%

Bonne chance au Syli !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*