mercredi , 26 juin 2019

Football : le président de la CAF, Ahmad Ahmad, interpellé à Paris

 

La FIFA a indiqué que le Malgache était « interrogé par les autorités françaises » mais qu’elle ne connaissait pas les détails de l’enquête.
Le président de la Confédération africaine de football (CAF), le Malgache Ahmad Ahmad, « est interrogé par les autorités françaises », a indiqué la FIFA, jeudi 6 mai, alors que l’hebdomadaire Jeune Afrique évoque une interpellation pour rupture unilatérale de contrat avec un équipementier.

La FIFA « prend note des évènements présumés concernant M. Ahmad, qui est interrogé par les autorités françaises » pour des « allégations liées à son mandat de président de la CAF ». Mais la fédération internationale ne connaît pas « les détails » de cette enquête, n’est pas en mesure de « commenter » et demande « aux autorités françaises toute information » qui pourrait intéresser son « comité d’éthique ».
Celui-ci avait été saisi en mai par le secrétaire général de la CAF, Amr Fahmy (limogé depuis), sur des soupçons de corruption et de harcèlement sexuel à l’encontre de M. Ahmad. Le Malgache aurait notamment forcé la CAF à acheter des vêtements de sport en passant par une société française plutôt que directement auprès des fabricants, et à des prix gonflés.

Selon Jeune Afrique, « Ahmad Ahmad a été interpellé ce jeudi vers 8 h 30 », pour être entendu au sujet d’un « contrat rompu unilatéralement par la CAF avec l’équipementier allemand Puma ». M. Ahmad est présent à Paris dans le cadre du congrès électif de la FIFA, qui s’est tenu dans la capitale française mercredi et a reconduit Gianni Infantino dans ses fonctions de président.

Le Monde avec AFP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*