mercredi , 18 septembre 2019

Vol chez le ministre de la Santé : ‘’je suis très déçu, je suis un homme meurtri’’

Depuis des jours, des bruits de vol d’une mallette contenant plusieurs milliers de dollars au domicile du ministre de la Santé circulent à Conakry. Les rumeurs annoncent que le vol aurait été commis par un neveu du ministre Edouard Niankoye Lamah nommé Fassou qui aurait même détalé.

Contacté dimanche, le ministre [l’échange qui a débuté à 21h25 a duré 6’30] dit être déçu des internautes et autres Facebookers.

« Je suis aujourd’hui un homme très déçu. Je suis meurtri par tout ce qui se raconte sur moi sur la toile. On m’accuse de tout alors qu’on ne m’a même pas entendu. Une information avant de la diffuser, il faut la vérifier. Dire qu’on m’a volé 1 million 300 mille dollars (près de 12 milliards de francs guinéens) c’est grave. En Guinée, ceux qui parlent d’argent ne connaissent pas souvent l’argent. Vous savez c’est quoi 1 million 300 000 dollars? Alors que les gens arrêtent de mentir. Je laisse finir les enquêtes et après je parlerai. »
Refusant d’avouer avoir été victime de vol, le ministre déclare tout de même ceci : ‘’vous savez dans la vie n’importe qui peut être victime de vol. Mais de là dire que je suis allé en Allemagne à la recherche d’un voleur, c’est trop gros, c’est du n’importe quoi. Je suis aujourd’hui un homme blessé’’.

Plus loin, Dr Lamah dit être prêt dès ce lundi matin à nous ouvrir les portes de son Ministère pour prendre contact avec les 58 (?) importateurs de médicaments sur la base d’une liste qui nous sera fournie à cet effet.

« Vous allez vous-même enquêter et sur la base de ce que vous aurez vu et constaté, vous informerez vos lecteurs. Je n’en dirai pas plus », lâche-t-il enfin.

Selon Inquisiteur qui a découvert le pot aux roses, « au moment de saisir la fameuse mallette à sous, une partie de l’argent aurait disparu. Elle a été ramenée à son proprio, en partie vide ».

Focus de Mediaguinee

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*