lundi , 18 novembre 2019

Le navire du Président Alpha Condé a commencé à chavirer (Par Hon. Fodé Oussou Fofana)

La démission du Ministre d’Etat de la Justice et Garde des Sceaux Maitre Cheick Sakho annonce le début de chavirement du navire du Président Alpha Condé. C’est un acte hautement responsable dont la portée politique se passe de commentaire au regard du contexte actuel. Maitre Sakho rentre par la grande porte dans l’histoire de notre jeune et fragile démocratie. Elle met au cœur son sens élevé du grand Homme d’Etat portée par des valeurs et principes.

Sa démission rappelle celles successivement de ses prédécesseurs dont Jean Claude Diallo du temps du Feu Général Conté, de Sano Abdourahamane, Diallo Alpha, Justin Morel Junior et Tibou Kamara de l’époque du Capitaine Dadis Camara ainsi que de Diaby Gassama du règne du Président Alpha Condé. Ses dignes commis de la République ont prouvé qu’il y a des hommes de valeur dans notre pays. Leurs noms resteront gravés dans le livre d’or des grandes figures politiques de notre pays.

Je fonde l’espoir que ceux qui partagent les mêmes valeurs et principes emboiteront ses pas avant qu’ils ne soient remerciés. Tous ceux qui opteront de rester dans le navire qui chavire ou attendront d’être remerciés seront considérés comme complice active du Coup d’Etat Civil préconisé par Monsieur Alpha Condé.

Refuser de cautionner la modification ou l’élaboration d’une nouvelle Loi Fondamentale ouvrirait des nouvelles perspectives en faveur de la consolidation des acquis démocratiques et permettrait aux tenants du système actuel de sortir par la grande porte. J’en appelle de tous mes vœux aux Ministres de choisir l’avenir et d’avoir la foi inébranlable en leurs destins.

Les forces vives de la nation regroupées au sein du FNDC n’accepteront jamais la tenue d’un referendum quel que soit le prix à payer. Que cela soit compris par toutes et tous. Je tiens à rappeler l’adage qui dit « Prévenir vaut mieux que guérir ».

Il est important de rappeler que Damoro Camara qui a desservi ses compagnons du 4 Juillet 1985 est en train de contribuer à noyer le navire actuel. Il a pesé de tout son poids nocif pour fragiliser Maitre Cheik Sakho dans l’exercice de ses fonctions. L’histoire retiendra ses récurrentes sorties dans les medias contre Maitre Sakho. Il croit servir bien le pouvoir. Alors qu’il le dessert. Il ne saurait prendre cette posture s’il n’avait pas la bénédiction du Président Alpha Condé qui a préféré humilié son Ministre par l’entremise de Damaro. Heureusement que Maitre Sakho a eu l’audace d’anticiper son départ.

Aucune communication visant à justifier l’élaboration d’une nouvelle Loi Fondamentale ne saurait noyer la démission de Maitre Sakho. Ceux qui veulent s’embarquer dans le navire en début de chavirement peuvent y monter et ce sera à leurs dépens.

Honorable Fodé Oussou FOFANA

Vice-Président UFDG

Président GPLD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*