dimanche , 22 septembre 2019

Conakry : les services spéciaux mettent le grappin sur un fabricant clandestin d’huiles de beauté

Les services du Secrétariat général à la Présidence chargé des services spéciaux et du crime organisé ont procédé mardi à la découverte d’une unité clandestine de fabrique de produits cosmétiques et de produits de consommation.

En plus des produits de beauté, l’entreprise détenue par un Libanais fabriquait aussi de l’acide et du vinaigre. Et tenez-vous bien, dans le même entrepôt.

Le chef des services spéciaux, le Colonel Moussa Tiégboro Camara, croit savoir que les opérations de cette fabrique ne sont pas déclarées auprès des ministères du Commerce et de l’Industrie.

Les employés bossaient dans une salle fermée du matin au soir, avec un salaire mensuel de 500.000 francs guinéens (environ 50 euros).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*