dimanche , 20 octobre 2019

Guinée / Mines : le fer de Zogota transitera par le Liberia

Le minerai de fer de Zogota, en Guinée forestière, qui sera exploité par la compagnie britannique Niron Metals Plc sera exporté via le Liberia. Ainsi stipule un protocole d’accord signé la semaine la semaine dernière entre le gouvernement libérien et  Niron, le nouvel acquéreur du gisement.

Les choses semblent s’accélérer sur Zogota. Après l’accord obtenu courant février entre la Guinée et Beny Steinmetz, mettant un terme à plusieurs années de conflits politico-juridiques, Niron Metals Plc du magnat britannique Mick Davis a eu le feu-vert des autorités libériennes de faire transiter son minerai par leur territoire.

Cet accord est obtenu après un tête-à-tête entre le président guinéen Alpha Condé et son homologue libérien George Weah, début avril, à Dakar, au Sénégal.

Il donne mandat à l’exploitant d’utiliser les infrastructures ferroviaires et portuaires existant sur le territoire libérien. Même si sur cet aspect, pour l’instant, d’autres négociations sont prévues pour peaufiner les points de vue.

En attendant l’aboutissement de ces futures discussions, on sait seulement que le transport du minerai se fera par voie routière de Zogota au territoire libérien où le relai sera pris par les installations ferroviaires et portuaires d’Arcelor Mittal.

Pour Niron, cet accord constitue un tournant majeur dans l’exécution de son nouveau projet. «Ce Protocole d’accord représente une étape importante dans nos plans de développement du projet Zogota », a fait remarquer son président Mick Davis. « Nous allons achever notre étude faisabilité dans les six mois et nous continuerons à travailler avec les parties prenantes intéressées afin que l’exploitation de Zogota puisse démarrer dans l’intérêt de tous », a-t-il ajouté.

L’enjeu est de détail. A telle enseigne que le Protocole d’accord a été paraphé côté libérien par les ministres des transports, des Mines et de l’Énergie, des Finances et de la Planification du développement, de la Justice et le président de la Commission nationale libérienne des investissements.

La Guinée, à travers son ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, a confirmé l’accord obtenu par les deux parties. Mais elle a vite fait de préciser que l’option libérienne ne concernait que Zogota.

« Pour les quatre blocs de Simandou on utilisera le Transguinéen », a dit M. Magassouba à l’agence Reuters.

Source : Emergencegn.net

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*