mardi , 16 juillet 2019
Flash info

États-Unis/ Le couple Mohamed Touré condamné à 7 ans d’emprisonnement

Mohamed Touré, le fils de l’ancien président guinéen a déclaré lundi peu avant sa condamnation pour travaux forcés que la vérité serait un jour révélée dans le dossier qui l’oppose à une jeune fille guinéenne -Diena Diallo- qu’il a volontairement adoptée en 2000.


Selon Star-Telegram, le tribunal a condamné le couple Touré –Mohamed et Dénise Cros- à sept ans de prison fédérale et à trois ans de libération surveillée. Ils doivent également verser à leur ancien agent plus de 288 000 dollars en restitution, et ils seront expulsés en Guinée après leur libération de prison et leur maison de Southlake a été saisie.


Mohamed Touré et sa femme Denise Cros, tous deux âgés de 58 ans, ont été condamnés à une peine maximale de 20 ans d’emprisonnement pour travail forcé, rapporte le journal américain.

« C’est l’une des choses les plus difficiles que nous ayons vécues », a déclaré Denise Cros-Touré -citée par Star-Telegram- au juge Reed O’Connor avant sa condamnation.

« Nous avons ouvert notre maison à tout le monde et à nos cœurs », ajoute-t-elle.

Le journal américain a révélé que la salle d’audience était remplie de partisans de la famille Southlake et de leurs enfants.

« À un moment donné, Denise Cros-Touré a fait des bisous à sa famille et à ses amis dans la salle d’audience », écrit le journal ajoutant que les avocats – Scott Palmer de Dallas, l’avocat de Denise Cros-Tourne, ainsi que l’avocat de Mohamed Touré, Brady T. Watt III de Dallas- ont rappelé au juge les volumes de lettres de soutien adressées aux Touré qui lui avaient été remis. Les voisins ont eux aussi dit avoir connu au cours des années une famille aimante et généreuse.
« Ce n’est pas la famille que je connais », a déclaré Mohamed Billity, de Dallas, un ami de la famille, cité par Fort Worth Star-Telegram après le verdict.

Les jurés ont déclaré le couple non coupable de deux autres chefs d’accusation. Mohamed Touré a également été déclaré non coupable d’avoir fait une fausse déclaration à des responsables gouvernementaux, précise Star-Telegram. Leurs avocats pourraient faire appel de leur condamnation.
Mohamed Touré et Dénise Cros sont résidents permanents aux États-Unis depuis 2005.

Mediaguinee.org

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*