jeudi , 18 avril 2019
Flash info

Guinée : un Front anti-réforme constitutionnelle sort ses muscles

Un mouvement anti-réforme constitutionnelle composée de partis politiques, organisations de la société civile, activistes de droits de l’Homme a vu le jour en Guinée.

Dans sa première déclaration, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a pris à témoin la communauté nationale et internationale sur les manœuvres visant à permettre au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat.

DÉCLARATION 001.FNDC.19

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) préoccupé par la volonté d’accaparement du pouvoir d’Etat par le Président de la République, M. Alpha Condé, met en garde contre le recul démocratique et les graves risques encourus pour la stabilité et la sécurité en Guinée et dans la Sous-région, ainsi que le chaos qui pourrait en résulter.

Les promoteurs du changement de Constitution, un groupuscule d’individus réputés pour leur cynisme, doivent savoir que leur projet de Coup d’Etat civil mal inspiré, est une provocation de trop envers notre Peuple, dont la patience au cours des Huit dernières années n’était que sagesse.

Mesurant la progression de la détérioration de la situation sociopolitique et au regard des actes d’intimidation par une justice soumise, à l’égard de ceux qui s’opposent légitimement au troisième mandat, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) :

Prend à témoin l’opinion nationale et la communauté internationale sur les graves conséquences possibles, si les mesures conséquentes ne sont pas prises dès maintenant pour contenir et anéantir cette volonté de troisième mandat ou de glissement de mandat ;

Appelle toutes les Guinéennes et tous les Guinéens à la mobilisation en vue d’une farouche opposition au troisième mandat, par une manœuvre de quelques individus véreux qui vivent de la misère de nos compatriotes ;

Demande à Monsieur le Président, Monsieur Alpha Condé de renoncer instantanément à toute ambition de s’éterniser au pouvoir en violation de la constitution et de ses serments devant le peuple lors de ses investitures ;

Mets en garde toutes les personnes complices de cette manœuvre qui répondront de leurs actes devant les juridictions compétentes ;

Appelle le peuple au calme et à la sérénité habituelle et l’invite à ne pas céder à la provocation face à l’appel du 24 Mars 2019 du Président Alpha Condé à l’affrontement ;

Exhorte le Peuple à la vigilance et l’invite à être prêt à répondre au mot d’ordre ;

Invite tous les citoyens guinéens partout sur le territoire national et dans le monde à taire leur divergence pour la circonstance pour créer des cellules citoyennes contre le troisième mandat, une imposture de trop.

Dans les jours à venir des actions seront menées pour sauver la constitution de la République.

Conakry, le 03 avril 2019

Le Front National pour la Défense de la Constitution

(FNDC)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*