dimanche , 18 août 2019

Le discours va-t-en guerre du président

Le président Alpha Condé était dimanche devant des jeunes du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG). Il en a profité pour livrer un discours très violent.

Très remonté contre ceux qui le critiquent, le Chef de l’Etat a annoncé avoir mis de côté son manteau de président pour arborer celui du militant.

« Je prends mon manteau de militant, car maintenant je suis prêt à la bataille contre ces gens qui veulent. Nous n’allons plus permettre que des gens prennent le peuple en otage par des mensonges », a-t-il dit, sous un tonnerre d’applaudissements.

Dans un ton ferme et engagé, M. Condé a invité les militants de son parti à se tenir prêts et à répondre coup pour coup aux attaques de l’opposition.

« Si c’est le débat politique, soyez prêts. Si c’est pour vous marcher sur les pieds, soyez prêts à marcher sur leurs pieds pour qu’ils sachent que vous n’avez peur de rien. Désormais je serai à votre siège en tant que militant et nous ferons face à ces nains politiques. Des voleurs, des bandits qui se présentent comme leaders du peuple. Quand je viens ici désormais, ça ne sera plus le président de la République, ça sera Alpha Condé militant ».

S’adressant toujours à ses supporters, il leur a demandé d’être prêts pour le débat politique. « Soyez prêts, si c’est pour l’affrontement, soyez aussi prêts. Car quand tu danses avec un aveugle, il faut de temps en temps lui monter dessus pour qu’il sache qu’il n’est pas seul. »

Plus loin, le président a violemment attaqué les reggaemen qui fustigent son action. Les qualifiant de « petits voyous drogués », il a menacé de leur coller des procès si cela est nécessaire. Une réponse directe à la dernière sortie de la star guinéenne du reggae Takana Zion qui a prévenu récemment dans une vidéo de s’opposer à toute tentative de changement constitutionnel en Guinée.

« Je préviens les petits drogués, soi-disant reggae-men ou quoi. De petits drogués qui ne représentent rien et qui se permettent de parler au nom du peuple. J’ai donné l’ordre pour que tout petit drogué qui sera pris en train de m’insulter soit arrêté et subira la rigueur de la Loi », a prévenu le président Alpha Condé.

Par Elie Camara


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*