mercredi , 19 juin 2019

Kaloum : un avocat jugé pour abus de confiance au préjudice de ses collègues

Un procès très particulier se déroule présentement au Tribunal correctionnel de Kaloum, à Conakry. Me Aboubacar Ouattara est jugé pour « abus de confiance ».

L’autre particularité dans cette affaire est que l’avocat a été trimbalé en justice par ses collègues avec lesquels il a défendu un certain Mathurin Millimouno, directeur général de Mill Impression, dans une affaire de 13 milliards de francs guinéens qui l’opposait à l’Etat guinéen.

L’opérateur économique défendu brillant au Pénal, ce dernier a remis à Me Aboubacar Ouattara, la bagatelle de 2,18 milliards de francs guinéens représentant les honoraires des avocats qui ont assuré sa défense et lui ont permis de gagner le procès contre l’Etat. 

Selon le dossier d’accusation, c’est alors qu’il aurait gardé le pactole par devers lui et refusé de le partager avec tous ses amis avocats engagés dans le dossier.

A l’ouverture du procès, Me Benjamin Millimouno a témoigné avoir été « oublié dans le partage du magot.

« J’ai été le premier avocat à défendre Mathurin Millimouno dans le procès qui l’opposait à l’Etat. On s’est battu au pénal jusqu’à obtenir sa liberté provisoire. J’ai commencé les démarches jusqu’à la Gendarmerie et c’est après que maître Aboubacar Ouattara a rejoint l’équipe pour qu’on puisse défendre le même client », a-t-il relaté. Et de poursuivre: « Après le procès pénal, notre client a poursuivi l’Etat au civil et il a gagné le procès. Pour une affaire de 6 milliards GNF, l’Etat a finalement payé 8 milliards à Mathurin Millimouno. Dans les 2 milliards 180 millions de francs guinéens comme honoraires, je devais percevoir un montant de 800 millions de francs guinéens. Mais, jusqu’à présent, je n’ai reçu aucun franc », a ajouté l’homme en robe noire.

Le dossier a été renvoyé au 15 avril prochain.

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*