lundi , 22 juillet 2019
Flash info

La Guinée à l’épreuve du recouvrement des 21,7 milliards USD promis par les bailleurs en 2017

La ministre guinéenne du Plan et du Développement économique, Kanny Diallo, envisage de prendre son bâton de pèlerin dans les mois prochains pour aller à la rencontre des bailleurs de fonds qui ont promis en novembre 2017 de financer le Plan national de développement économique et social de la Guinée à hauteur de 21,7 milliards de dollars.

« Au cours de l’année 2019, l’une des priorités sera de poursuivre la concrétisation des engagements financiers issus de la Réunion du Groupe Consultatif », a indiqué la ministre Diallo, lundi, au cours d’une conférence de presse tenue à Conakry. « Le ministère du Plan organisera de missions officielles ciblées sur un certain nombre de partenaires techniques et financiers ».

Si le gouvernement guinéen décide d’aller (enfin) à la rencontre de ses bailleurs, c’est bien parce que depuis l’annonce des engagements estimés à 21,7 milliards de dollars, ce qui avait été brandi par Conakry comme un trophée de guerre, le niveau de décaissement reste très faible à ce jour. Situation due à un oubli de partenaires ou le non respect des conditions de décaissement de la Guinée ? Mystère.

On sait seulement que depuis 2017, seuls 3,5 milliards de dollars ont pu être mobilisés.

Confronté aux difficultés d’encaissement des fonds promis, le gouvernement s’est résolu à aller à la quête des sous promis pour financer les différents projets et programmes contenus dans son PNDES.

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*