dimanche , 22 septembre 2019

L’officier du BATA bastonné à Bambéto se porte comme un charme

Commandant Gérard Vivier. Ce nom vous dit quelque chose ? C’est l’officier supérieur en service au Bataillon autonome des troupes aéroportées (BATA) de Conakry, lapidé en novembre, par des jeunes incontrôlés à Bambéto.

L’homme, capitaine au moment des faits, avait été pris au piège par des voyous qui se réclamaient manifestants de l’opposition.

Battu à sang, il a dû faire recours à une tactique militaire pour sauver sa peau en se faisant passer pour mort.

Admis à l’hôpital Sino-guinéen pendant quelques jours, il a ensuite été évacué sur l’extérieur pour des soins appropriés.

Ici en images avec le directeur de l’information et des relations publiques de l’armée Aladji Cellou. « #Scène_de_vie Et Dieu ressuscita le (désormais) commandant Gérard Vivier. Merci, me dit-il, à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce… miracle », s’est exclamé le DIRPA sur son compte facebook.

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*