dimanche , 22 septembre 2019

Énergie : retour des coupures à Conakry

La desserte en électricité dans la capitale guinéenne Conakry est de plus en plus perturbée depuis des mois. Le système de rotation refait surface. Au quartier Nongö, mardi 19 février, les jeunes ont dus barricader les routes pour exiger le rétablissement du courant après deux jours de disette.

Dans les quartiers de Conakry, les citoyens ne cachent plus leur désarroi. A l’image de Mohamed Sylla que nous avons rencontré à Madina. « On ne comprend absolument rien par rapport à ces coupeurs intempestives. On pensait qu’avec la réalisation du barrage Kaléta qui a une capacité requise pour donner au moins de l’électricité à Conakry, que le délestage électrique ne devenait être qu’un mauvais souvenir », dit-il. 

Selon le ministre de l’Énergie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla, les délestages sont dus à la période d’étiage. Kaléta ne tournant plus à plein régime, la capacité d’énergie produite par le thermique ne peut plus combler le besoin.

Du côté des populations, le système de facturation pendant cette période fâcheuse suscite de l’incompréhension.

« Malgré ces coupures intempestives, tous les deux mois, on nous présente des factures qui sont très élevées. Les factures peuvent atteindre 500.000 francs guinéens », s’insurge un citoyen.  « Cela crée parfois des révoltes chez les clients. »

Par Sékouba Kourouma

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*