vendredi , 19 avril 2019
Flash info

Conakry : une manif contre Alexandre Bregadzé dispersée à coups de gaz lacrymogène

Une manifestation organisée lundi devant l’ambassade de Russie à Conakry a été dispersée à coups de gaz lacrymogène. Les manifestants, venus de quelques organisations de la société civile, devaient protester contre les propos de l’ambassadeur russe Alexandre Bregadzé qui estimait la semaine dernière que la Constitution peut être modifiée pour éviter certaines formes d’alternance.

Ils ont été dispersés par la police et leur manifestation étouffée dans l’œuf.

Un important cordon sécuritaire a été dressé au tour de la représentation diplomatique russe.

On rappelle que le mercredi 9 janvier, lors de la présentation des vœux du corps diplomate au Chef de l’Etat guinée, l’ambassadeur Russe avait loué les qualités d’Alpha Condé invité les guinéens à ne pas penser à l’alternance  du moment où tout va bien avec l’actuel locataire du palais Sèkhoutoureyah.

« Malheureusement, « le principe d’alternance » qui domine beaucoup de Constitutions dans le monde (mais pas toutes, heureusement) impose la mentalité de revanche : « c’est notre tour !». « Maintenant c’est nous qui devons diriger le pays ! ». Mais pourquoi si, en général tout va bien et la perspective est bonne ? Mais parce que c’est tout simplement notre tour ! Et on va s’imposer même par la force, par la violence, par la provocation, par le mensonge. C’est ça la philosophie qui inspire certaines personnalités pour exécuter dans la lettre certains articles de certaines Constitutions. Mais les Constitutions ne sont pas ni dogmes, ni Bibles, ni Corans. Les Constitutions s’adaptent à la réalité, mais pas les réalités qui s’adaptent aux Constitutions. Même chez les chrétiens il y a le Nouveau Testament et l’Ancien Testament », avait-il glosé.

Ces propos ont été accueillis au sein de l’opposition comme une insulte.

Le Chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo a annoncé qu’il écrirait au Kremlin pour demander des explications et éventuellement exiger le rappel de son représentant peu diplomatique sur ce coup.

Par Mamady Fofana

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*