lundi , 22 juillet 2019

Sidya Touré reprend son rôle d’opposant

Sidya Touré, Président de l’UFR vote lors des élections communales du 4 février 2018

Sidya Touré n’a pas tardé à reprendre du service au sein de l’opposition guinéenne. Lui qui est resté longtemps moins bavard sur certains sujets est sorti de son mutisme mercredi, au lendemain de sa démission du poste de Haut représentant du président de la République, pour donner clairement sa position sur le fichier électoral et les prochaines scrutins.


Le président de l’Union des forces républicaines a tout simplement indiqué que sa position sur ces deux enjeux est claire : Pas d’élection l’an prochaine tant que la Guinée utilise l’actuel fichier électoral.


« C’est un point sur lequel nous ne comptons pas bouger », a-t-il déclaré à la presse. « Je ne vois pas de raison pour laquelle nous irons à des élections ou un tiers de l’électorat est inexistant et fictif », a-t-il dit.


Selon l’ancien Premier ministre, il faut une véritable révision du fichier électoral actuel, utilisé pourtant en 2010 lors de l’élection présidentielle, partiellement révisé en 2015 et qui a vu le nombre d’électeurs passer de 4,13 millions à 6,3 millions.


Se basant sur les résultats de l’audit de ce fichier, il a indiqué que quelques 1,5 million d’électeurs ne disposent pas d’empreintes dans le document électoral.


« Donc quand on vous dit qu’on a un fichier biométrique et que plus d’un million ne sont pas biométriques, vous vous demandez d’où ils sortent. Et quand vous regardez aussi la répartition géographique, ça ne trompe pas, c’est Nzérékoré, c’est kankan, c’est Faranah et un peu à Labé. La réalité, c’est que ce fichier ne correspond pas au corps électoral du pays. Cela ne donne que des résultats fauchés », a assené le leader de l’UFR.


Et de conclure : « En tout cas, en ce qui concerne le fichier, c’est notre position et nous essayerons de l’expliquer à tout un chacun. Encore, si on veut des élections transparentes, il faut s’assurer qu’on a un fichier qui est compatible ».

Par Elie Camara

contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*