lundi , 17 juin 2019

Sidya Touré : « Pourquoi je suis parti… »

Sidya Touré, le désormais ex-Haut représentant du Chef de l’État  est revenu ce mercredi sur les raisons profondes qui l’ont amené à rendre le tablier. 

Au cours d’une conférence de presse, le leader de l’Union des forces Républicaines (UFR) a rappelé s’être engagé en politique pour donner une vie meilleure à ses concitoyens. Un engagement qui passe, selon lui, par le renforcement de la paix et la cohésion nationale. 

Comme dans sa lettre de démission adressée au Président de la République, Sidya Touré, a affirmé que son objectif est de produire des résultats positifs et concrets en matière de gouvernance.

« Mais j’ai constaté au cours de mon passage en temps que Haut représentant du Chef de l’État, que l’administration guinéenne ne fonctionne pas comme ça se doit, elle est complètement décousue », a-t-il déclaré.

 D’après lui, il a fini par se rendre à l’évidence que son titre de Haut représentant du Président de la République ne lui permet pas de jouer convenablement ce rôle.

« C’est dans cette optique que j’ai pris la décision de me démarquer afin de me permettre de reprendre mon manteau de défenseur », a-t-il ajouté.

Évoquant la crise actuelle dans le secteur de l’éducation, l’un des points sur lesquels il n’a visiblement pas été écouté, Sidya Touré croit que le dialogue est la solution idoine.

« Il faut nécessairement négocier mais aussi organiser des séries de formations des enseignants pour qu’à leur tour, puissent préparer des relèves de taille », a conseillé l’ancien Premier ministre.

A lire aussi : Sidya Touré à Alpha Condé : « Je n’ai pas été écouté » (Lettre de démission)

Par Sékouba Kourouma
+224 628 -00-36-63

contact@kaloumpresse.com                       

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*