lundi , 17 décembre 2018
Flash info

Mines: Le Consortium SMB-Winining va investir 3 milliards US pour la construction d’un chemin de fer, d’une raffinerie etc

Le gouvernement guinéen et la société minière  SMB (Société Minière de Boké) ont signé lundi 26 novembre 2018, trois conventions dont la construction d’une ligne de chemin de fer de 135 kilomètres ainsi que la construction d’une nouvelle raffinerie.

La cérémonie de signature s’est déroulée dans la salle de réunion du ministère des Mines et de la Géologie, entre les ministres du Budget Ismaël Dioubaté, le ministres des Mines Abdoulaye Magassouba et les cadres du Consortium SMB-Winining .

Selon nos informations, trois projets seront réalisés par le consortium à savoir : La construction d’une ligne de chemin de fer de 135 kilomètres dans un corridor de la région de Boffa à la région de Boké pour l’exploitation de nouvelles zones minières.

Ces différentes réalisations permettront le désenclavement  du corridor de Boffa et l’acheminement de  la bauxite vers la raffinerie et le port fluvial de Dapilon.

Le coût du chemin de fer est estimé à 1,2 milliard de dollars Us.

Les études techniques de la voie ferrée seront achevées cette année, tandis que sa mise en exploitation devrait commencer en 2022, a fait savoir le groupe minier dans un communiqué de presse.

Il est également prévu la production et l’exploitation industrielle de ressources de bauxite pour une exploitation industrielle dans les nouvelles zones minières de Santou II et de Houda ; La construction et l’exploitation d’une raffinerie d’alumine d’une capacité maximale d’un million de tonnes par an et d’une centrale électrique associée dans la zone économique spéciale de Boké.

Les nouveaux gisements de bauxite Santou II et Houda doivent entrer en production en 2022, avec 10 millions de tonnes la première année. Cette capacité devrait être portée à 20 millions de tonnes en 2023, puis à 30 millions de tonnes en 2024.

La raffinerie quant à elle pourrait coûter entre 700 et 900 millions de dollars US, selon le communiqué de la compagnie.

Dans son allocution de circonstance, le PDG de la Société Minière de Boké, Frédéric Bouzigues, s’est réjoui de la cérémonie, avant de rassurer que la signature de ces conventions permettra à la Guinée d’avancer.

« Avec ces nouvelles mines, le chemin de fer, le programme agricole et la raffinerie, le projet Boffa-Boké va accélérer le développement de la Guinée », a dit Bouzigues.

Le ministre des Mines et de la Géologie a pour sa part indiqué que cette date marque « aujourd’hui un grand jour pour le secteur minier guinéen ».

« Parce que les trois nouvelles conventions que nous venons de signer sont en parfaite adéquation avec la nouvelle politique minière mise en place par le Président de la République depuis 2010. Au-delà du fait que ces conventions répondent à la mission du Président de la République, elles répondent également à des demandes présentes du président à l’endroit des sociétés minières. D’abord, la transformation locale des produits miniers et la raffinerie qui sera construite par le consortium répond à ce souci », a ajouté le ministre Abdoulaye  Magassouba.

Selon la société SMB, la réalisation de ces trois composantes de son projet à savoir l’extension de la mine, le rail et la raffinerie d’alumine engloutira un investissement de 3 milliards de dollars US.

Lamine Camara et Elie Camara 

contact@kaloumpresse.com 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*