lundi , 17 décembre 2018
Flash info

Politique: « Cellou Dalein Diallo est le prototype de la malgouvernance en Guinée », dixit Siaka Barry

L’ancien ministre et jeune révolutionnaire, leader du tout nouveau parti « Guinée Debout » a déclaré lundi dans une sortie médiatique que Cellou Dalein Diaallo était le « prototype même de la mal-gouvernance en Guinée ».

Siaka Barry s’exprimait ainsi lundi dans l’émission les « Grandes Gueules » où les animateurs lui ont demandé de se prononcer sur certaines personnalités politiques de notre pays.

« Makanéra est inconstant, il incarne la transhumance. Sidya Touré est un haut cadre qui nous a fait rêver mais qui a été très mal compris. Par contre Cellou Dalein est le prototype même de la mal-gouvernance dans notre pays », a martelé l’ancien ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique, débarqué en Août 2017, après seulement 20 mois de gestion à la tête de ce département.

« Il (Cellou Dalein) a fait onze ans dans les gouvernements successifs à l’époque au temps du Général Conté. Il est venu en politique pour se faire une virginité politique, essayant comme par un tour de magie de faire disparaître tout son passé, comme on le ferait avec une mémoire d’ordinateur. Non, ce monsieur ne pourrait se présenter aux guinéens comme saint », a ajouté Barry que nous avons également joint au téléphone quelques minutes après l’émission.

Pour nombre d’observateurs, celui qui se déclare comme le seul ministre dans l’histoire de la Guinée à avoir déclaré ses biens en entrant au gouvernement et en y quittant, vient d’engager des « hostilités » contre  le principal leader de l’opposition guinéenne. Par conséquent, il devrait s’attendre à en subir les représailles estiment plus d’un, face à la détermination des militants du chef de file de l’opposition.

Cellou Dalein Diallo, actuel champion de l’UFDG, principal parti d’opposition a été le ministre ayant connu le plus de longévité dans les gouvernements successifs du défunt Général Lansana Conté, (1984-2008).

Il a été débarqué de la Primature en 2005 pour « faute lourde », selon le communiqué lu à la télévision, annonçant son limogeage.

Oumou Salamata Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*