lundi , 17 décembre 2018
Flash info

L’OMVG invite ses membres à s’acquitter de leurs arriérés, afin d’éviter de « compromettre » le fonctionnement de l’institution

Elhadj Lansana Fofana, Haut Commissaire de l’OMVG

Poursuivre la mise en oeuvre du Projet Énergie de l’Organisation de la Mise en Valeur du Fleuve Gambie (OMVG) et surtout de demeurer fidèle à la dynamique de l’intégration sous-régionale et africaine: telle est l’ambition jusque là affichée par le gouvernement guinéen qui multiplier ses efforts pour le bénéfice de cette organisation.

C’est pourquoi, abritant ce samedi 24 novembre la 10ème session extraordinaire du Conseil des Ministres de l’institution organisé par le Haut Commissariat de l’OMVG en collaboration avec le ministère de l’Energie et de l’Hydraulique, plusieurs points ont été examinés.

Lesdits points sont entre autres : la note sur l’état d’avancement du Projet Énergie ; le rapport d’activité 2018 du Haut-Commissariat ; le programme d’activités de l’année 2018; le rapport de l’exécution des budgets de l’année 2018 du Haut-Commissariat ; le manuel de procédures administratives, financières et d’acquisition du Haut-Commissariat, et enfin le projet de convention portant sur les modalités de financement des ouvrages communs de l’OMVG.

Le Conseiller Technique du ministère de l’Energie et de l’Hydraulique, M. Surcouff Bangoura a, au nom de son département, émis quant à la réussite du projet.

Il a donc indiqué la disponibilité de son département à fournir des efforts nécessaires allant dans le sens de sa réalisation en faveur des populations des pays concernés.

En procèdent au lancement officiel de la cérémonie, le Haut-Commissaire de l’OMVG Elhadj Lansana Fofana a rappelé que cette 10 ème session entend accélérer le démarrage des travaux de la ligne interconnexion. Un projet qui à l’en croire répond à un double impératif.

Le premier, c’est le démarrage physique des travaux de l’interconnexion et en second lieu le paiement des arriérés de contributions aux budgets de fonctionnement du Haut-Commissariat et de contrepartie au Projet-Energie.

Pour l’orateur, malgré la situation de trésorerie difficile à laquelle son organisation est confrontée, a enregistré des avancées significatives concernant la mise en oeuvre de la ligne d’interconnexion et du barrage de sambagalou.  suite à la résolution N°3 du 12 juillet 2018 du Conseil extraordinaire autorisant le Haut-Commissariat à pré-financer la phase 1 pour un montant de trois millions deux cent milles (3.200.000) euros sur les ressources de la contreparProjet-Energie.

Concernant la composante interconnexion, des progrès significatifs ont été accomplis et plusieurs PTF se sont prononcés favorablement sur ces dossiers. Il est donc imminent d’engager le processus de paiement des Personnes Affectées par le Projet ( PAP) a précisé l’orateur.

C’est pourquoi, Elhadj Fofana a invité les uns et les autres au paiement à temps, les contributions. Car, le non paiement de la contrepartie au Projet-Énergie et des contributions au budget de fonctionnement compromet fortement le fonctionnement normal du Haut-Commissariat et entraîne entre autres, le retard dans l’indemnisation des personnes affectées par le projet ainsi que la libération des emprises.

« Si cette situation perdure, c’est la crédibilité de l’OMVG qui risque d’être entamée auprès de nos Partenaires Techniques et Financiers qui ont mis à la disposition de l’organisation un financement consistant de l’ordre de 722 millions de dollars US  »  a-t-il dit.

A noter que cette rencontre des experts de l’OMVG qui a démarré à Conakry samedi dernier prendra fin ce lundi 26 novembre.

Par Sékouba Kourouma

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*