lundi , 10 décembre 2018

«Militariser l’axe Bambéto-Cosa ne serait que de la provocation », avertit le député Ousmane Gaoual de l’UFDG

Le coordonnateur par intérim de la cellule de communication de l’UFDG, le député Ousmane Gaoual Diallo a mis en garde samedi contre une possible  »militarisation » de l’axe Bambeto-Hamdalaye-Cosa, qui selon lui serait une  »provocation ».

Ousmane Gaoual s’exprimait à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti.  « A ce gouvernement de Monsieur Kassory Fofana, à Monsieur Diané de la défense, s’il est avéré que vous avez décidé de militariser l’axe, vous vous trompez » a-t-il dit en substance.

 »Parce que l’application de cette stratégie ne marchera pas, parce que c’est contraire à la loi sur le maintien d’ordre, parce que ça viole l’article 90 de notre constitution, si vous envoyez des compagnies de la gendarmerie occuper la commune de Ratoma, ça ne serait que de la provocation, ça ne serait que pour massacrer les innocentes populations, ça ne serait qu’un prétexte pour continuer à tuer sans garantir la justice pour tous. » a poursuivi Gaoual sous le regard approbateur de ses milliers de manifestants présents au siège du parti.

 »Nous disons que nous sommes informés de ce plan diabolique, qui consiste à installer des compagnies d’infanterie mixtes, gendarmerie, police et armées sur des points précis de l’axe. on parle de Gnari Wada, de Hamdallaye pharmacie, du carrefour Kakimbo, le ra-vert du temple, de Bambeto, du marché de Koloma, du carrefour de Bomboli, du carrefour cirage, du carrefour Soloprimo, de Cosa, de Wanindara, du rond-point T5, de Sonfonia T7, du carrefour de la cimenterie et de Wanindara pharmacie » a-t-il révélé.

Pour lui, cette mesure que les autorités s’apprêtent à prendre ne serait pas de nature à arranger les choses. Mieux, il pense que ce serait de la pure provocation ».

 »Si vous mettez tous sur tous ces points, des militaires, alors la Guinée est en état de siège, alors la Guinée sera sous une occupation militaire. Nous mettons en garde Kassory Fofana et le ministre e la défense, la meilleure manière de démentir cette information est de ne pas mettre en application ce qui a été ainsi décidé », a conclu l’opposant.

L’axe Bambéto-Cosa est connue pour être une zone où les tueries de manifestants sont légion. Depuis l’avènement d’Alpha Condé au pouvoir, une centaine de manifestants dit-on issus des rangs de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo ont été tués balle, sans qu’aucune enquête sérieuse n’est pu permettre de situer les responsabilités de ces tueries.

Une dizaine de gendarmes et policiers y ont été également tués. A l’appel de l’opposition de manifester, les citoyens habitant dans la zone se font régulièrement caillasser les véhicules, agresser, dépouiller de leurs biens et molestés.

Saliou Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*