mardi , 20 novembre 2018

Grève des enseignants: les 8 millions redeviennent négociables

Au cours de l’assemblée générale du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée de ce Samedi 3 novembre, le camarade Aboubacar Soumah à procédé au compte rendu d’une récente rencontre entre le bureau exécutif du syndicat et des émissaires du gouvernement dont-il a préféré taire les noms.

En tout cas, les issues de secours semblent s’ouvrir pour Aboubacar Soumah et compagnie, car le point primordial de leur revendication, c’est-à-dire l’augmentation du salaire de base des enseignants à 8 millions GNF, qui a été annoncé non-négociable la semaine dernière, l’ai revenu ce week-end.

« la délégation que nous avons reçu a d’abord demandé que tout en acceptant que la grève continue nous allons d’abord procéder à l’identification, au recensement des enseignants parce que on ne peut pas demander un salaire décent et que tout le monde perçoit ce salaire donc il faut faire une décantation avant d’augmenter les salaires et il faudrait mettre à notre disposition tous les moyens qu’il faut en commission tripartite pour que nous descendions sur le terrain pour procéder à ce recensement », a expliqué le Sécrétaire général du SLECG.
Et de poursuivre : « Nous leur avons répondu que pas de recensement d’abord, il faut payer avant le recensement et qu’il faudrait que l’accord soit signé, qu’une proposition soit faite… qu’on ait ce que nous demandons avant de procéder au recensement. Ce qui a été accepté. Sur les 8 millions nous avons demandé qu’une proposition consistante nous soit faite faute de quoi de quoi la grève continuera jusqu’en 2020 »

Par ailleurs, Aboubacar Soumah a souligné que les émissaires du gouvernement ont annoncé « des possibilités de faire quelque chose pour les enseignants courant 2019, puisque le budget de 2019 est sur la table. Mais le gouvernement serait dans l’impossibilité d’accéder maintenant à la demande du SLECG, au risque d’avoir des soucis avec le budget de 2018 déjà voté ».
Une proposition qui, selon Soumah, a été acceptée par le SLECG, mais dont le paiement commence dès janvier 2019 et aussi rétroactif.

Guinee7.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*