mardi , 20 novembre 2018

La Senacip 2018 reportée du 22 au 28 novembre pour raisons budgétaires

La troisième édition de la Semaine nationale de la Citoyenneté (Senacip) devait se dérouler de ce jeudi 1er au mercredi 7 novembre sur toute l’étendue du territoire guinéen. Mais cet évènement qui cultive le civisme et le vivre ensemble est reporté en raison des difficultés liées à son financement.

Selon un communiqué du Comité d’organisation, la Senacip a été reportée pour des « raisons budgétaires et techniques ».  Sans trop de détails.

Cette triste réalité vient toutefois confirmer les difficultés auxquelles le ministre de l’Unité nationale et de la Citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby, était confronté au cours des deux premières éditions (2017 et 2018, ndlr). Car bien que validée en Conseils des ministres, la mobilisation des budgets de ces deux éditions  était la croix et la bannière pour le ministre Diaby et son équipe.

En 2017, le ministère de la Citoyenneté avait inscrit au programme des conférences débats dans les institutions d’enseignement (Universités, lycées et écoles professionnelles) aussi bien à Conakry que dans les préfectures, des séries d’immersion dans les quartiers et des forums citoyens. Ce qui avait permis à la Senacip de prendre son envol et de s’imposer comme l’activité citoyenne phare à même de regrouper toutes les couches socio-professionnelles et culturelles du pays autour de actes civiques.

A la cérémonie de clôture, dépité par l’absence des membres du gouvernement, ce qu’il avait assimilé à un boycott, le ministre Khalifa Gassama Diaby avait promis de ne plus s’engager dans l’organisation de cet évènement. « La Senacip, pour moi, c’est terminé. Je ne l’organiserai plus », avait-il dit, très en colère.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*